Programme FIFEC de Louvain-la-Neuve 2017

Cinéscope de Louvain-la-Neuve :
événement gratuit
dans la limite des places disponibles
du lundi 20 au jeudi 23 février 2017

Affichez le programme dulundimardimercredijeudi

Lundi 20 février > 19H30


Ouragan 3D 
de Cyril Barbançon, Andy Byatt et Jacqueline Farmer

Une soirée présentée par Julie Morelle (RTBF)
avec la participation exceptionnelle du réalisateur Cyril Barbançon

Auteurs Cyril Barbançon,
Andy Byatt et
Jacqueline Farmer
Genre                       Documentaire
Durée 1h23
Année de production  2015
Nationalité France

Andy Byatt, Cyril Barbançon et Jacqueline Farmer proposent un voyage de plus de 15 000 km. Celui de l’un des phénomènes climatiques les plus dévastateurs sur notre planète : l’ouragan. Son existence est brève mais dramatique : du Sénégal, sous la forme d’une tempête de sable, vers l’Atlantique pour y soulever d’énormes bateaux et des vagues en furie, avant de s’écraser dans la jungle des Caraïbes.

Fourmis, lézards, chauves-souris, grenouilles, chevaux, hommes, rivières, récifs coraliens,… Tous plient sous le pouvoir de cette mousson devenue grandiose. Les auteurs du documentaire placent le public à l’intérieur même de l’ouragan. Romane Bohringer prête sa voix à cet impressionnant spectacle.

> haut de page


Mardi 21 > 19h30

La Vie Aquatique de Wes Anderson
(The Life Aquatic with Steve Zissou) dans le cadre du Cinéclub LLN

Auteurs Wes Anderson
Genre Fiction
Durée 1h59
Année de production  2014
Pays Etats-Unis

Steve Z., le chef de l’équipe océanographique “Team Zissou“, sait que l’expédition qu’il conduit est sans doute la dernière, et son plus cher désir est de graver son nom dans l’Histoire. Parmi les membres de son équipe figurent Ned Plimpton, qui est peut-être – ou peut-être pas – son fils, Jane Winslett-Richardson, une journaliste enceinte dépêchée par le magazine Oceanographic Explorer, et Eleanor, sa femme, que l’on prétend être “le cerveau de la Team Zissou“. Tandis qu’ils affrontent tous les dangers, depuis une mutinerie jusqu’à l’attaque de pirates en passant par un “requin jaguar“ plus ou moins imaginaire, Zissou est bien forcé d’admettre que tout ne peut pas être planifié comme il l’aimerait…

 

> haut de page


Mercredi 22 > 14h30

Mère Océan de Anne Paris et Jan Kounen

(The Journey)

avec la présence exceptionnelle de Leina Sato

Intervenants au débat :
Cathy Debier : Professeure au Earth and Life Institute de l’UCL. Ses recherches la mènent notamment vers les effets de la pollution environnementale sur la biologie des poissons et l’écologie alimentaire des mammifères marins.
Leina Sato : protagoniste du film. Apnéiste et jeune maman, Leina Sato a vécu sa grossesse parmi les dauphins, les baleines et les cachalots.
L’AGL sera également présente pour commenter et poser quelques questions.

Auteurs Anne Paris et Jan Kounen
Genre Documentaire
Durée 52 min.
Année de production  2016
Pays France

Mère Océan est le récit d’un voyage initiatique, à mi-chemin entre le conte philosophique et le roman d’aventures, dans les plus beaux endroits de la planète. Un film sensible à la découverte de notre humanité.

Ce documentaire raconte l’histoire de deux destins incroyables. Celui de Jean-Marie Ghislain et de Leina Sato, deux personnalités contrastées que rien ne prédestinait à se rencontrer, si ce n’est leur amour immodéré pour la mer. Dans l’eau, ils ont tous les deux retrouvé la liberté et une nouvelle forme de confiance, auprès des animaux marins.

Un événement inattendu vient bouleverser leur vie : Leina est enceinte. En suivant cette grossesse, le film pose une question universelle, celle qui habite tous les futurs parents : comment accueillir, du mieux possible, un enfant dans ce monde ?


Mercredi 22 > 15h45

L’Or Bleu du Rajasthan de Camille Berthelin, Léo Leibovici et Félix Urvois

en présence de Julien Posnic, cadreur et monteur

Intervenants au débat :
Julien Posnic : Directeur-photo du film.
Sandra Soares : Professeure et Chercheuse au sein de l’Institut iMMC (Mécanique, Matériaux et génie Civil) de l’UCL. Ses recherches portent notamment sur l’hydraulique fluviale, les ruptures de barrages, la propagation des crues et des inondations, le transport de sédiments, ou encore l’érosion des berges.
Etudiants Ingénieux Sud : Groupe de 5 étudiants (EPL et Bio ingénieur) inscrits au cours IngénieuxSud et qui travaillent sur un projet de potabilisation de l’eau en appui aux associations et groupements faisant des cultures maraîchères. Les étudiants : Fiona, Lancelot, Margerie, Sébastien et Romain.

Auteurs Camille Berthelin, Leo Leibovici et Félix Urvois
Genre Documentaire
Durée 44 min.
Année de production  2016
Pays France

En plein cœur de la région désertique du Rajasthan, une oasis pour la vie sauvage risque de disparaître. Le Parc National de Keoladeo, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, est la réserve ornithologique majeure d’Asie du Sud-Est. Elle constitue un lieu d’hivernage et de reproduction exceptionnel pour une multitude d’oiseaux d’eau migrateurs venus de toute l’Asie. Depuis la construction du barrage de Panchna en 2005 sur la rivière Gambhir et le manque de pluie sur la région, l’alimentation en eau de cette réserve se raréfie. Tout un écosystème est mis en péril. Certaines communautés locales se mobilisent et s’organisent pour concilier le développement économique et social à la préservation de l’eau et de la vie sauvage.


Mercredi 22 > 17h00

La Nuit de la Pleine Lune de Philippe Lespinasse 

Intervenants au débat :
Jean-François Rees : Professeur à la Faculté des sciences et membre de l’Institut des sciences de la vie.
Kot Oxfam

Auteurs Philippe Lespinasse
Genre Documentaire
Durée 1h50
Année de production  2016
Pays France

flyer-nuit-de-pleine-lune-webLa lune nous est familière, elle veille sur nous. La lune est notre seul satellite naturel. Arrivée dans notre ciel presque par hasard à la suite d’une collision entre la Terre et une planète nomade il y a 4.5 millions d’années, elle a décidé de rester dans notre orbite.

Bien plus qu’on ne l’imagine, elle influence la vie et lui a sans doute permis d’apparaître sur Terre.  Elle soulève les océans, sert d’horloge biologique pour la reproduction de certaines espèces, organise des migrations animales.

Il y a 4 millions d’années elle suscitait déjà une marée de lave de 500 mètres de haut. De l’Inde à l’Australie, dans la baie du mont Saint-Michel à la Papouasie, dans les trous sacrés des Mayas au Mexique et en s’appuyant sur les dernières découvertes scientifiques, nous avons des rendez-vous partout où la lune se manifeste.

mascaret-st-pardon-4


 

Mercredi 22 > 19h30

Fire at Sea de Gianfranco Rosi
(Fuocoammare) Ours d’Or au Festival de Berlin 2016

Intervenants au débat :
Pierre Escoyez, présentateur – Jacinthe Mazzochetti – Sylvie Sarolea – Kot réfugiés

Auteur Gianfranco Rosi
Genre Documentaire dramatique
Durée 1h48
Année de production  2015
Pays Italie, France

Samuele a 12 ans et habite sur une île au milieu de l’océan. Il va à l’école, aime tirer au lance-pierre et aller à la chasse. Il aime jouer sur la terre, même si tout son environnement lui rappelle la mer et les hommes, femmes et enfants qui essayent de la traverser pour arriver sur son île. Ce n’est pas une île comme les autres, elle s’appelle Lampedusa, et c’est la frontière la plus symbolique d’Europe, franchies par des milliers de migrants en quête de liberté durant les 20 dernières années.

 

> haut de page


Jeudi 23 > 13h00

LA GLACE ET LE CIEL » de Luc Jaquet
dans le cadre de “Scienceinfuse”

Intervenants au débat :
Samuel Bouchoms, assistant, Earth and Life Institute UCL
Les sols sont une composante majeure du système climatique stockant le double de la quantité de carbone que celle présente dans l’atmosphère et échangeant constamment avec elle. Les changements dans la végétation (déforestation, mise en culture, exposition des terres à nu) réduisent d’une part les flux de carbone de l’atmosphère vers le sol via la biosphère et d’autre part, provoquent une redistribution accélérée du carbone dans le paysage par l’érosion des sols. Samuel Bouchoms s’intéresse à ces interactions entre la végétation, les processus d’érosion et le cycle du carbone en tentant, via des modèles informatiques, de répondre à la question: le sol est-il une source ou un puits de carbone pour l’atmosphère? Le but est d’obtenir une meilleure connaissance des réactions des sols aux changements climatiques dans les décennies futures et de pouvoir les inclure dans la modélisation globale du climat.

François Klein, assistant de recherche, Earth and Life Institute UCL
Les précipitations de l’Afrique de l’Est sont très variables d’une année à l’autre. En conséquence, cette région est régulièrement affectée par des périodes de sécheresse, mais aussi d’inondation, qui touchent les populations locales, déjà souvent précarisées. À l’aide de modèles climatique, François Klein tente d’améliorer la compréhension des processus à l’origine de cette forte variabilité des précipitations, en se focalisant principalement sur le rôle que joue l’Océan Indien.

Jonathan Raulier, boursier de doctorat FRIA, Earth and Life Institute UCL
La banquise joue un rôle majeur dans la dynamique du système climatique. Une bonne représentation de celle-ci au sein des modèles climatiques est donc nécessaire afin d’étudier l’évolution possible du climat. À cette fin, Jonathan Raulier travaille sur l’amélioration de la représentation du comportement mécanique de la banquise. L’objectif de sa recherche concerne la modélisation du développement de fractures et chenaux au sein de la banquise qui constituent d’importantes fenêtres d’échange entre l’atmosphère et l’océan.

Raphaël Rousseau, assistant, Earth and Life Institute UCL
Actuellement, les changements climatiques et environnementaux affectent toute une série d’espèces, parmi lesquels les tiques. Ces petits animaux sont assez dangereux car ils peuvent transmettre toute une série de maladies (comme la maladie de Lyme). Raphaël Rousseau essaye de comprendre et de modéliser la distribution des tiques dans toute une série d’environnements en Europe. Le but principal de cette recherche est de permettre l’amélioration de la connaissance et de la prévention de ces maladies auprès des organismes de santé publique et du grand public.

Robert Plancq, Service Publique de Wallonie, DGO4 – Energie

Olivier Parks, Agence Wallonne de l’air et du climat

Auteur Luc Jaquet
Genre Documentaire
Durée 1h29
Année de production  2015
Pays France

La-Glace-et-le-ciel-affiche

Luc Jacquet met en scène l’aventure de Claude Lorius, le célèbre glaciologue, parti en 1957 étudier l’Antarctique. Il nous raconte l’histoire d’une vie extraordinaire de science et d’aventure, consacrée à percer au plus profond des glaces les secrets bien gardés du climat.

Dans ce documentaire remarquable, Claude Lorius évoque avec inquiétude les évolutions climatiques que subit la planète, il se souvient de ses débuts en 1957. A travers de nombreuses images d’archives, le réalisateur retrace le parcours du scientifique et ses nombreuses découvertes, effectuées au cours de différentes expéditions. Il évoque également les rudes conditions de vie auxquelles étaient confrontés ces hommes, prêts à tout pour faire avancer la science…


 

Jeudi 23 > 17h00

Expédition Amérique du Sud – Episode 2 : Les Gardiens du Temps
de Loïc et Geoffroy de la Tullaye

En présence de Loïc de la Tullaye, réalisateur

Introduction avant film :
Claude Bragard :  Professeur à l’Unité de phytopathologie de l’UCL.
Loïc de la Tullaye : Réalisateur du film, Ingénieur agronome de l’UCL. Aventurier savant, Loïc s’est consacré à la réalisation de l’expédition Hydrotour.

Echange après le film :
Daniel Perez : coordinateur des actions de Louvain Coopération en Bolivie et au Pérou.
Loïc de la Tullaye
François Heremans : doctorant en robotique au sein de l’Institut iMMC (Mécanique, Matériaux et génie Civil) de l’UCL. Parti au Pérou en 2013 pour le projet IngénieuxSud. Conception d’un séchoir solaire d’herbes aromatiques pour les producteurs du village d’Omate (Arequipa).

Conclusion :
Philippe Baret : Professeur et doyen de la faculté des bio-ingénieurs de l’UCL. Conclusion de la séance et invitation au drink.

Auteur Loïc et Geoffroy de la Tullaye
Genre Documentaire
Durée 52 min.
Année de production  2015
Pays France

exp-amerique-du-sud-250x250Au contact de communautés rurales au coeur des Andes, les deux explorateurs Geoffroy et Loïc de La Tullaye veulent comprendre les difficultés auxquelles se heurtent le Pérou et la Bolivie, en proie à des mutations économiques et sociétales importantes.

La Cordillère des Andes est jalonnée, sur sa partie intertropicale, par des glaciers. Véritables marqueurs climatiques, ces rois des alpages font l’objet, depuis des millénaires, d’un culte par les populations andines. Sur le point de disparaître des montagnes, ces gardiens du temps livrent leurs ultimes secrets. En marge des rapports scientifiques, les populations locales ont leur version des faits.


Jeudi 23 > 19h30

Soirée des acteurs de l’eau

Le Sourcier des Temps Modernes de Sylvie Boulloud et Nathalie Plicot

En présence d’Alain Gachet, le “sourcier”, et de Sylvie Boulloud, réalisatrice

Intervenants au débat :
Alain Gachet : protagoniste du film, ingénieur français ayant mis au point méthode de détection des nappes aquifères souterraines.
Sylvie Boulloud : co-réalisatrice du film.
Marnik Vanclooster : Professeur et Chercheur à l’UCL, ses recherches portent sur l’hydrologie agricole, de l’hydrologie des milieux non-saturés et de la gestion intégrée des ressources en eau.
KAPSLA : Kap sur l’Avenir, kot-à-projet dont l’objectif est la sensibilisation aux changements climatiques et ses enjeux.

Auteur Sylvie Boulloud
et Nathalie Plicot
Genre Documentaire
Durée 1h10
Année de production 2016
Pays France

Après 20 ans passés comme prospecteur pétrolier et chercheur d’or au Moyen-Orient et en Afrique, Alain Gachet ne supporte plus de voir des populations mourir de soif sans rien faire. Il sait que la pénurie des eaux de surface et des nappes peu profondes n’est pas une fatalité.

Ses recherches lui font penser que sous les déserts peuvent se cacher de gigantesques réserves d’eau, les aquifères. Convaincu qu’il peut contribuer à modifier le cours des choses, l’explorateur géophysicien abandonne l’or noir pour l’or bleu. Niché dans son repaire de Tarascon, Alain Gachet met au point un système révolutionnaire issu de la totalité de ses savoirs pour localiser les réserves aquifères jusqu’à 3 km de profondeur. Son invention est vite repérée par le Département d’État américain, les agences de l’ONU qui interviennent au Darfour, puis aujourd’hui au Kenya et en Irak.

La découverte d’aquifères sauve des vies mais aussi redessine l’échiquier géopolitique. Quel rôle le sourcier des temps modernes jouera-t-il ?

 

Afficher le programme du : lundimardimercredijeudi

> haut de page